MENU

Ambition Sciences ParisTech – ENCPB : clap de fin pour une cordée réussie

Le lycée Pierre-Gilles de Gennes – ENCPB, tête de la cordée de la réussite « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB » et pont entre les collèges, les classes préparatoires et les grandes écoles de ParisTech, a accompagné durant toute l’année scolaire 2020/2021 une trentaine de collégiens parisiens de 3e en science. La séance finale a eu lieu le 2 juin.

 

Le lycée Pierre-Gilles de Gennes – ENCPB hébergeait le 2 juin la dernière séance de travail des élèves de 3e issus de sept collèges parisiens – Georges Rouault (19e), Gérard Philipe (18e), Jean Perrin (20e), Marie Curie (18e), Pierre Mendès-France (20e), Boris Vian (17e), Guillaume Budé (19e). C’était la séance de synthèse qui avait la particularité d’être clôturée par une présentation des travaux de l’année devant les autorités représentées par Valérie Bochard, IA-IPR de biotechnologies génie biologique, des représentants des collèges, les personnels du lycée, ParisTech et surtout les parents des élèves.

Nora Machuré, proviseur du lycée, a introduit la séance de présentation en rappelant que l’objectif de la cordée « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB » était de permettre aux collégiens de se projeter dans un parcours scientifique pour la suite de leurs études, que ce soit au lycée ou dans l’enseignement supérieur. N. Machuré a rappelé la spécificité de l’ENCPB, lycée de laboratoire, qui est en capacité de mettre à disposition des équipements de pointe et donc un environnement très favorable pour les élèves.

Max Aubernon, principal du collège Boris Vian, a souligné, au nom de tous les collèges, à quel point cette cordée était un projet positif avec des élèves investis, un engagement remarquable des personnels du lycée et un encadrement de grande qualité. Cette cordée a été une opportunité pour les collégiens de découvrir des pratiques scientifiques atypiques. Elle donne aussi une visibilité importante aux filières scientifiques technologiques qui ne sont pas toujours connues des collégiens au moment où ils doivent choisir un lycée.

Les deux directeurs délégués, Xavier Servant et Ingrid Vidal, qui ont accueilli les collégiens dans leurs laboratoires, ont été ravis de montrer, séance après séance, aux collégiens qu’on pouvait faire de la science autrement. Les enseignants ont ainsi mis en œuvre, avec l’appui des enseignants, des techniciens de laboratoire et des étudiants, la pédagogie par projet qu’ils utilisent dans les séries technologiques. Ils leur ont également présenté les parcours divers qui s’ouvrent à eux, au sein de l’ENCPB (BTS, classes préparatoires) ou ailleurs, à l’université notamment. Les deux intervenants ont souligné que les élèves avaient été extrêmement assidus, très dynamiques, brillants et qu’ils avaient pris beaucoup de plaisir à travailler avec eux.

Suite à ce concert de louanges, les collégiens ont pris la parole pour présenter la cordée, les séances de travail en biotechnologie et en chimie. Pendant un an, ils ont endossé l’habit d’experts de la police et ont mené l’enquête pour comprendre pourquoi une jeune fille avait fait un malaise. Ils ont recherché les causes internes et externes du malaise en pratiquant l’analyse cytologique, l’analyse d’ADN, la distillation du cidre, la culture d’une bactérie, la chromatographie. Les élèves ont démontré par ces exposés très structurés, précis et illustrés toutes les connaissances qu’ils ont su acquérir durant cette année de cordée.

Ils ont ainsi bien intégré les méthodes de travail, le comportement à adopter en laboratoire et aussi comment communiquer sur leurs travaux. L’auditoire a en effet été impressionné par leur maîtrise du sujet et leur assurance. Les collégiens, de toute évidence très motivés, heureux de l’expérience et conscients de la chance qu’ils ont eu de participer à cette cordée, ont aussi fait leur propre bilan de l’année afin d’ouvrir le chemin aux élèves pour l’année prochaine : très heureux d’avoir appris autant de choses ils ont regretté que la pandémie les empêche d’avoir plus de séances même si cela leur a permis d’apprendre à fabriquer du gel hydroalcoolique et souhaitent qu’à l’avenir les groupes de travail mixent les élèves des différents collèges.

Bref, la relève est assurée et les écoles de ParisTech sont impatientes de revoir ces élèves peut-être dans quelques années dans leurs murs. En attendant, elles seront heureuses de les accueillir l’année prochaine pour une visite des écoles. Le succès de la cordée a déjà franchi les portes des établissements concernés puisque trois nouveaux collèges – Thomas Mann (13e), George Sand (13e), George Duhamel (15e) – rejoindront la cordée en 2021/2022 et côté ParisTech, ESPCI Paris – PSL rejoint les trois écoles déjà impliquées. Rendez-vous est donc pris pour septembre 2021 !

 

La cordée « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB » bénéficie du soutien financier de la Région Ile-de-France, du Ministère de l’éducation nationale, du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ainsi que de la préfecture de la région Ile-de-France.

 

LES ÉCOLES de ParisTech