MENU

Des géosciences à l’eau : des sujets d’intérêt commun entre les écoles de ParisTech et leurs partenaires ghanéens

Séminaires scientifiques

4 écoles de ParisTech – AgroParisTech, Chimie ParisTech – PSL, Ecole des Ponts ParisTech, MINES ParisTech – PSL –  organisaient en juin une série de séminaires scientifiques avec leurs partenaires ghanéens, la Kwame Nkrumah University of Science and Technology (KNUST) à Kumasi et l’University of Mines and Technology (UMaT) à Tarkwa.

 

COVID oblige, les écoles de ParisTech n’ont pu accueillir leurs partenaires ghanéens à Paris en 2020/2021 pour conclure le projet « French-African Cooperation for Engineering in Africa (FACEA) » financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères dans le cadre du programme « Appui au Développement de l’Enseignement supérieur français en Afrique (ADESFA) ». Mais qu’à cela ne tienne, elles ont proposé l’organisation de séminaires scientifiques afin que les chercheurs puissent échanger de part et d’autre sur des sujets d’intérêt commun. Trois séminaires ont ainsi pu voir le jour au cours du mois de juin.

Organisé par Isabelle Thénevin (Centre de Géosciences, MINES ParisTech – PSL) et Jamel Seidu (UMaT), le premier séminaire consacré aux géosciences a réuni plus de soixante personnes dont de nombreux étudiants de master ou doctorants de l’UMaT. Une quinzaine de conférenciers ont participé au séminaire ouvert par Vincent Lagneau, directeur du Centre de Géosciences, et Patricia Beatrice Mireku-Gyimah, en charge des relations internationales à l’UMaT, et présenté leurs travaux. Les sujets abordés seront aussi divers que les techniques géophysiques d’exploration des eaux souterraines (Anthony Ewusi), l’imagerie sismique (Alexandrine Gesret), la géomécanique (George M. Tetteh, Isabelle Thénevin), eaux souterraines et santé humaine (Emmanuel D. Sunkari), géostatistique (Xavier Freulon). Le séminaire a permis à des doctorants (Jamel Seidu, Ebenezer Ansah, Lucia Clarotto, Rabiatu Abubakar) de présenter leurs travaux. L'enthousiasme et le plaisir du partage scientifique entre les équipes sont les conclusions évidentes de ce séminaire.  

Adèle Bressy, chercheuse au Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (LEESU) à l’Ecole des Ponts ParisTech, a pour sa part organisé deux séminaires sur l’eau les 17 et 24 juin 2021 avec Sampson Oduro-Kwarteng, directeur du Regional Water and Environmental Sanitation Centre, Kumasi (RWESCK), centre d’excellence de la Banque mondiale implanté au sein de la KNUST. Des chercheurs des trois autres écoles partenaires du projet FACEA – AgroParisTech, Chimie ParisTech – PSL et MINES ParisTech – PSL – ont participé également à ces séminaires aux côtés des chercheurs de la KNUST. Ils ont pu échanger sur la gestion intégrée des ressources en eau (Nicolas Flipo, Abena Dufie Wiredu Bremang), la gestion des services de l’eau (Worlanyo Kwadjo Siabi, Marine Colon, Martin Seidl, José-Frédéric Deroubaix), la pollution des eaux et les traitements (Cyrine Slim, Fethi Bedioui, Courage Egbi, Adèle Bressy, José-Frédéric Deroubaix) ainsi que la surveillance des eaux (Josephine Obodai, Brigitte Vinçon-Leite). Gouvernance, méthodes et technologies employées étaient notamment au programme.

ParisTech a pu rappeler lors de ces différents séminaires les programmes de financement existants : bourses Eiffel pour master et doctorat, bourses de l’Ambassade de France au Ghana en partenariat avec le Ghana Scholarships Secretariat, programme Nkabom, voire Erasmus+.

La Chaire Eau pour Tous AgroParisTech Suez a également donné suite aux échanges lors de la mission des écoles de ParisTech en janvier 2020 au Ghana. Elle a organisé début juin 2021 à Kumasi une formation de 5 jours destinée aux managers de la GWCL, la compagnie nationale des eaux du Ghana, sur la gestion des eaux non facturées et les applications numériques innovantes. De nouvelles formations sont envisagées dans les prochains mois et des études de cas au Ghana sont intégrées dans la formation exécutive proposée par la chaire. Les coopérations vont se prolonger en partenariat avec des entreprises françaises et la GWCL.

Le financement accordé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a donc été largement mis à profit pour initier des coopérations. ParisTech remercie tout particulièrement l’Ambassade de France au Ghana pour son soutien.

 

Retrouvez le programme détaillé des séminaires ici.

La formation de la Chaire Eau pour tous en vidéo.

 

 

LES ÉCOLES de ParisTech