MENU

INWED 2022 : sept élèves ingénieures du réseau ParisTech nous parlent de leur parcours

journée internationale des femmes dans l'ingénierie

Aujourd’hui se déroule la neuvième Journée internationale des femmes dans l’ingénierie (INWED2022). À cette occasion, les écoles de ParisTech s’associent pour mettre en lumière sept portraits d’élèves ingénieures.

 

Une étude récente menée par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sur  « les effectifs inscrits en cycle ingénieur en 2021-2022 » révèle que les femmes demeurent encore sous-représentées dans les écoles ingénieurs. À la rentrée 2021, elles constituaient 29,1% des effectifs « soit 0,4 point de plus qu’il y a un an et 2,1 points de plus qu’il y a cinq ans. »


Attirer plus de femmes dans les filières scientifiques et plus particulièrement dans les formations d’ingénierie passe notamment par la promotion des métiers existants auprès des jeunes filles dès le collège et la valorisation de parcours de femmes ingénieures pour susciter des vocations et lever les barrières chez de potentielles candidates qui manquent de confiance en elles.

Conscientes de cet enjeu, les écoles de ParisTech s’investissent en faveur de l’égalité femmes-hommes en participant notamment à des Cordées de la réussite qui aident des collégiens, des lycéens et des élèves de prépa à progresser en science, qui les encouragent à s’engager dans une formation scientifique contribuant ainsi mettre à mal certaines représentations sociales ou genrées entretenues vis-à-vis des sciences. Les écoles mènent également des actions de promotion ponctuelles (expositions, partenariats avec des associations dédiées) et diffusent régulièrement des témoignages pour mettre en avant la multiplicité de parcours qui existe après l’obtention du diplôme d’ingénieur.


Pour la neuvième édition de la journée internationale des femmes dans l’ingénierie (INWED 2022), découvrez les témoignages de Catherine, Salomé, Mélanie, Clara, Lilia, Fanny et Olympe, élèves ingénieures dans les écoles de ParisTech. Sept parcours qui mettent en exergue plusieurs voies d’accès à la formation (prépa, DUT, licence…) et spécialités (génie industriel, mécanique et atomique, robotique, chimie biosourcée…) ainsi que des projets professionnels et des visions du métier de l’ingénieur variés.

 

Catherine Rouanet intègre AgroParisTech en 2006 sur le site de Massy (ex : ENSIA Agro-alimentaire) avec la volonté de se spécialiser en Sciences des Aliments. Après son diplôme d’ingénieur, elle poursuit en alternance en R&D chez Fleury Michon avec un Mastère Spécialisé en Ingénierie des Produits à l’Interface de Cuisine Industrie (IPCI), proposé par AgroParisTech en partenariat avec l’Ecole de gastronomie Ferrandi.

> Découvrir son témoignage

 

Salomé Bergthold, élève d’Arts et Métiers est actuellement en troisième année de formation du Programme d’Ingénieur de Spécialité qu’elle a intégré après un DUT Génie Industriel et Maintenance. Elle étudie sur le campus de Metz. Elle est apprentie ingénieure fiabilité pour EDF depuis 2019 à la centrale nucléaire de Cattenom.

> Découvrir son témoignage vidéo

 

Mélanie Daoudi, élève en dernière année du cycle ingénieur à Chimie ParisTech – PSL, est actuellement en stage chez Hermès. Elle a intégré l’École en 2019 après avoir obtenu une licence de chimie à l’Université de Cergy-Pontoise d’où elle est sortie major de sa promotion. Engagée pour une chimie durable, elle souhaite travailler dans l’industrie du luxe.

> Découvrir son témoignage

 

Clara Kowalczyk est en deuxième année du cycle ingénieur à l’École des Ponts ParisTech. De la fabrication d’un meuble à chaussures motorisé à la programmation d’un drone autonome, sa formation répond à son besoin de découverte et d’expérience. Après avoir étudié la mécanique et la robotique à l’École, elle souhaite effectuer un double diplôme en génie informatique à Polytechnique Montréal et intégrer un Graduate Program dans une grande entreprise pour tester différents postes et parcourir le monde.

> Découvrir son témoignage


Lilia Bouraoui est élève-ingénieure en double diplôme à l'ESPCI Paris – PSL et à MINES Paris - PSL en génie atomique. Passionnée par l'industrie nucléaire, elle a réalisé en juillet 2020 un premier stage au sein de la DIPDE (Division Ingénierie du Parc Nucléaire, de la Déconstruction et de l’Environnement) à EDF, puis un deuxième dans le groupe Études probabilistes de sûreté de la DIPDE. Motivée et pleine d'ambitions, elle est aujourd'hui stagiaire à l’IRSN en sûreté nucléaire.

Découvrir son témoignage

 

Fanny Kalifa, en troisième année du cursus ingénieur de l’Institut d’Optique est actuellement en stage de fin d’étude chez Dxomark en tant qu’ingénieure technico-commerciale, un métier qu’elle souhaite exercer après son diplôme. Son projet s’est formalisé pendant son séjour à l’IOGS, notamment avec son expérience de Junior-Entrepreneuse mais aussi en discutant avec des alumni de SupOp.

> Découvrir son témoignage

 

Olympe Tournier, élève ingénieure à MINES Paris – PSL sait qu’elle souhaite devenir ingénieure depuis ses 15 ans car la société a besoin de scientifiques pour combattre le réchauffement climatique, et notamment d’ingénieurs, car ce sont eux qui transforment le monde en transformant l’industrie. Elle aimerait explorer trois grands domaines : les grands groupes industriels, les entreprises ou agences à caractère environnemental, et la politique pour avoir une vision plus globale des enjeux environnementaux et du réchauffement climatique.

> Découvrir son témoignage

 

En savoir plus sur les actions de ParisTech menées en faveur de l’égalité femmes-hommes

 

LES ÉCOLES de ParisTech