MENU

Newsletter 14 : Echange avec Laura Tierling, responsable des partenariats européens à Mines Paris - PSL et coordinatrice du réseau ATHENS

Bilan du projet IDEAL

Laura Tierling, responsable des partenariats européens à Mines Paris - PSL et coordinatrice du réseau ATHENS

Le projet IDEAL– European Soft Skills for PhD: enhancing transversal skills through innovative doctoral courses –, mis en place dans le cadre d’ATHENS a démarré en octobre 2019 pour une durée de 36 mois.

 

Quels étaient les objectifs de ce projet ?

Quelques partenaires du réseau ATHENS, dont quatre écoles du réseau ParisTech (AgroParisTech, Arts et Métiers, Chimie ParisTech – PSL, Mines Paris – PSL), se sont réunis pour réfléchir ensemble à la manière d’améliorer, enrichir et valoriser la formation doctorale sur le plan international afin que les chercheurs européens soient mieux préparés à faire face à la complexité grandissante de leur métier, puissent être capables de questionner la pertinence de leurs recherches et accroître l’impact économique et sociétal de leur travail. L’une des carences majeures que nous avons identifiée dans la formation doctorale était le manque de formation aux compétences douces, « les soft skills ». Le projet IDEAL avait donc pour objectif de créer une base de données pour répertorier les formations existantes relatives aux soft skills au niveau doctoral et de concevoir une nouvelle méthodologie et de nouveaux contenus.

 

Quel est le bilan et quels sont les livrables ?

Au départ du projet nous avons réalisé une enquête auprès des doctorants pour connaître leurs besoins. Nous avons eu plus de 1000 retours ! Nous nous sommes appuyés sur ces données pour adapter au mieux notre offre de formation.

Nous avons réalisé un catalogue destiné aux doctorants qui répertorie les cours axés sur les soft skills de toutes les institutions qui font partie du consortium. Nous avons également créé un MOOC intitulé « Creative and design thinking: process and tools for innovation » disponible en ligne et ouvert à tous ainsi que deux cours donnés en présentiel « Creative and design thinking – Tools and techniques for success » et « Mediating international and scientific communication ». Enfin, nous avons proposé une session sur une méthode d’apprentissage développée par Isabelle Liotta, professeure des Mines, intitulée « co-orientation » pour donner aux doctorants des clés pour mieux se connaître, les aider à identifier leurs objectifs et trouver comment les atteindre.

Pour finir, nous avons organisé un événement de dissémination. Un autre était prévu mais il n’a pas eu lieu à cause du Covid.

Le bilan du projet IDEAL est très bon malgré la crise du Covid qui a nécessité quelques ajustements comme la tenue de certains cours en ligne. Les retours des doctorants sont très positifs. Ils ont souligné la nécessité de l’apprentissage des soft skills dans leur

formation pour notamment apprendre à mieux présenter les résultats de leurs recherches à un public non scientifique.

 

Quelles sont les perspectives d’évolution de ce projet ?

Le MOOC « Creative and design thinking: process and tools for innovation » va rester en ligne et est accessible à tous. Nous discutons actuellement avec nos partenaires du réseau ATHENS pour que les deux cours que nous avons développés restent accessibles à l’ensemble du réseau. Les enseignants qui ont développé ces cours pourront se déplacer pour les dispenser. En ce qui concerne les contenus du catalogue de cours d’IDEAL, nous allons voir avec les différentes universités européennes impliquées si nous pouvons les intégrer dans le catalogue de cours EELISA.

 

En savoir plus sur le projet IDEAL

Lire la newsletter 14

 

LES ÉCOLES de ParisTech