MENU

#PARISTECH ALUMNI : A LA RENCONTRE DE FLORIAN PRADELLE, ANCIEN ÉLÈVE DE CHIMIE PARISTECH

Un enseignant-chercheur français au Brésil

Florian Pradelle, ancien élève de Chimie ParisTech, est maintenant enseignant-chercheur au Brésil

Florian PRADELLE, professor adjunto à la Pontíficia Universidate Católica de Rio de Janeiro (PUC-Rio)

Diplôme d’Ingénieur, Chimie ParisTech (2012)

Docteur en génie mécanique, Pontíficia Universidate Católica de Rio de Janeiro (2017)

 

 

  1. Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Florian Pradelle. Je suis français et j’ai poursuivi l’intégralité de mes études de second cycle en France, en suivant le parcours classique classes préparatoires (au Lycée Lakanal, à Sceaux (92)) avant d’intégrer une grande école du groupe ParisTech. Ainsi, j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur et un master 2 recherche à Chimie ParisTech en 2012. Après un doctorat de 4 ans, j’occupe un poste de professeur universitaire (professor adjunto) au département de génie mécanique de l’Université Pontificale Catholique de Rio de Janeiro (PUC-Rio) au Brésil. En parallèle à ces activités, je suis le représentant au Brésil du groupe ParisTech depuis 2020.

 

  1. Pouvez-vous présenter votre entreprise actuelle ?

La PUC-Rio est une université privée à but non lucratif qui offre des formations universitaires de deuxième et troisième cycle et qui compte près de 15 000 étudiants, tous départements et niveaux confondus de la ville de Rio de Janeiro (Brésil). L’université reçoit également beaucoup d’étudiants internationaux et la France occupe la première place en tant que pays de départ et de destination

 

  1. Pouvez-vous expliquer (1-2 phrases) en quoi consiste votre travail dans votre poste actuel ?

Les activités peuvent être séparées en trois axes : l’enseignement, la recerche sur des thématiques associées à l’énergie et les activités dites administratives. Pour ces dernières, je suis notamment en charge des relations internationales au sein de mon département et je participe à des comités internes comme celui de l’Institut pour l’Énergie (IEPUC) et du Groupe Interdisciplinaire pour l’Environnement (NIMA) de la PUC-Rio.

 

  1. Pourquoi aviez-vous choisi une école de ParisTech pour devenir ingénieur ?

Mon intérêt pour la chimie et le génie chimique m’ont conduit naturellement vers des grandes écoles centrées sur cette thématique, tant dans les activités d’enseignement que dans les axes de recherche. Le projet pédagogique, la qualité des infrastructures et du réseau de partenaires industriels, la localisation à Paris et la reconnaissance des grandes écoles du groupe ParisTech m’ont amené à choisir Chimie ParisTech pour obtenir mon titre d’ingénieur.

 

  1. Que signifie pour vous être un élève ingénieur d’une école de ParisTech ?

Être un ingénieur formé par une des écoles de ParisTech est d’abord un gage d’excellence académique, tant sur la diversité et la qualité des enseignements que le développement d’un esprit scientifique critique tout en garantissant le respect de l’éthique. Cela signifie également un sentiment d’appartenance à une communauté d’alumni à travers le monde, qui compte les plus influents acteurs du monde industriel et académique.

 

  1. Qu’avez-vous aimé dans votre scolarité à Chimie ParisTech ?

Professionnellement parlant, la formation académique offerte est extrêmement solide et diversifiée, ce qui m’a permis de construire en toute sérénité mon projet professionnel. Le cadre à taille humaine dans la capitale française, concentrée de culture, est extrêmement accueillant et marquant. Les différentes périodes de stage proposées dans le cursus ont aussi été décisives dans ce processus. La possibilité de faire un Master 2 Recherche en parallèle et la proximité avec les laboratoires y ont également contribué. La réalisation de projets et la vie étudiante, périphérique aux enseignements et vécue sous l’angle de vue d’un membre du Bureau des Élèves, sont également de plaisant souvenirs. D’ailleurs, l’ « esprit de promo » perdure d’ailleurs depuis près de 10 ans.

 

  1. Pourriez-vous définir « l’ingénieur ParisTech » en trois mots ?

Formation solide, esprit critique et innovateur.

 

  1. Qu’est-ce que cette formation vous a apporté dans votre carrière ?

La formation reçue, reconnue au niveau international, m’a ouvert les portes de l’école doctorale du département de Génie Mécanique de la PUC-Rio avec une bourse au mérite. La validation des crédits nécessaires à l’obtention du diplôme a été facilitée par la solidité et la diversité des enseignements reçus à Chimie ParisTech. De plus, il m’a été possible de conduire avec succès ma thèse (j’ai reçu un prix décerné par un organe du Ministère de l’Éducation brésilien avec le prix CAPES de Thèse 2018) sur une thématique à l’interface entre la chimie et le génie mécanique. Dans mes activités professionnelles actuelles, la formation dispensée offre une vision large et complémentaire sur les problématiques énergétiques, ce qui est un avantage différentiel dans la compréhension et l’étude de ces problèmes complexes.

 

  1. Que diriez-vous à un étudiant international qui hésite à venir dans une école de ParisTech ?

Mon expérience personnelle est un peu différente car il s’agit d’une expatriation, soit une mobilité à long terme, au départ d’une école du groupe ParisTech, mais mes activités professionnelles me permettent de compléter ma vision et de me faire le porte-parole d’étudiants brésiliens dans cette situation. Mon message est le suivant : la précieuse double culture, la qualité de l’enseignement et les opportunités pour construire sa carrière sont garanties. Une mobilité dans une école de ParisTech sera sans l’ombre d’un doute un atout tant sur le plan personnel que professionnel. En résumé, n’hésitez pas ! Foncez !

 

 

LES ÉCOLES de ParisTech